Historique

, par  Ar Jentilez

Le Kotick, cotre de Carantec fut construit dans les chantiers Moguérou en 1931 sur commande de Cyprien Le Foll de Trébeurden. Il est depuis 2001 classé au patrimoine maritime des Monuments historiques.

Le Kotick, cotre de Carantec fut construit dans les chantiers Moguérou (ce chantier travaillait pour la pêche, mais également pour la plaisance), sur commande, en 1931, de Cyprien Le Foll de Trébeurden, qui l’acquis avec ces premiers appointements (7500 F).

Kotick au chantier Moguerou
Cyprien Le Foll à la barre

Dans le courant des années 50, M. Le Foll donnait le Kotick à un ami de Ploumanac’h, M. Jean Laborey, qui le fit naviguer régulièrement tous les étés durant une trentaine d’années au départ de son mouillage de St Guirec. A cette époque, il décide de motoriser le bateau avec un B14 Citroën qui ne donnera jamais satisfaction et sera finalement abandonné pour un hors­-bord monté sur une chaise.

En 1987, M. Laborey cède le Kotick à l’association ploumanacaine créée pour l’occasion (les amis des gréements traditionnels) animée par R. Coatantiec, F. Le Flem, C. Bodiou, P. Chaussonnière, B. Le Jeune. Ce groupe de passionnés procède aux travaux de remise en état indispensables et navigue jusqu’en 1991, année où le bateau passe entre les mains d’autres passionnées de la voile ancienne (K.Stelleman, G. Muller, JJ. Joyeux, Y. Riou).

Au prix d’un gros travail, ceux ci conduisent le Kotick au grand rassemblement de Brest 92. Ensuite le bateau ne naviguera plus qu’occasionnellement. il sera cependant toujours présent au départ des régates locales.

Ces changements successifs de propriétaires ne sont pas dus à un quelconque désintérêt pour le bateau mais plus à un manque de temps pour naviguer et de moyens pour entretenir régulièrement la coque.

La particularité de ces différentes cessions est sans conteste leur gratuité, une seule condition étant préalablement posée lors de la transaction : que le port d’attache : du bateau reste Ploumanac’h.

Fidèle à cette consigne, l’association Ar Jentilez a repris en 1996, le flambeau avec comme objectif de faire découvrir à ces membres un aspect plus sportif de la voile traditionnelle.

Travaux réalisés sur le bateau

Lors de son acquisition en 1996., l’association Ar Jentilez a élaboré un programme de rénovation avec, en premier lieu, un décapage de la coque afin d’en examiner l’état et de fixer les priorités.

Se sont révélés indispensables :

  • Le remplacement des membrures endommagées, cassées et renforcées au fil des ans (la technique du lamellé collé a été utilisée),
  • La reprise de certaines varangues,
  • La réfection du tableau arrière et de la jaumière,
  • Le changement de l’étrave,
  • Le changement des bordés défectueux (particulièrement dans les hauts),
  • La dépose du lest, sa métallisation et la réalisation de nouveaux boulons de quille,
  • Le re-calfatage.

Dans un premier temps, les travaux ont été menés par les bénévoles de l’association, puis terminés par le chantier Colombier de Pleumeur-Bodou.

Le bateau a été livré le 7 mai 2001. Les travaux de finition, peinture, gréement, accastillage étant restés à la charge de l’association.

Le Kotick a ainsi été remis à l’eau le 26 Juillet 2001 à Perros-Guirec, son retour à Ploumanac’h a été fêté le 1er août lors des régates annuelles.

L’aménagement d’un panneau coulissant permet une meilleure accessibilité sous le roof.

Des cale-pieds ont été également réalisés comme à l’origine le long de la lisse.

A l’intérieur du roof, deux bannettes latérales, des équipets et un épontillage à l’avant du mât pour renforcer le pont ont été réalisés.

Côté gréement, la voilure a été totalement refaite en se conformant aux documents d’époque des premiers propiétaires.

Pour des raisons de sécurité dans le cadre d’une utilisation à but associatif, un moteur fixe de 10CV a été installé.

Enfin une annexe digne du Kotick a été acquise, afin que le bateau puisse naviguer en toute autonomie.

Classement aux Monuments historiques

Depuis 2001 le Kotick est classé au patrimoine maritime des Monuments historiques suite à l’expertise du regretté Raymond Labbé. Dans son rapport d’expertise il souligne la préservation des formes, la qualité des restaurations antérieures et la conservation des ferrures d’origine. Ce bateau représente un type de cotre de plaisance régional caractéristique, dont aucun exemplaire n’est encore classé.

Fiche du Kotick dans la base Palissy : PM22002073

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017